Ce contenu est également disponible en

L’ancienne route qui, traversant la Bocchetta d’Arbola ou Albrunpass (2409 m), conduisait du fond de la vallée de l’Ossola à la vallée de Binn, puis à la Suisse interne, est très importante pour l’histoire des transits à travers les Alpes. L’Arbola est le col le plus bas et agréable des Alpes lépontines, juste derrière le Simplon sur les monts de l’Ossola. Tandis que le Passo di Boccareccio, celui de Cornera e della Rossa, sont rendus difficiles d’accès aux hommes à cause d’imposants bastions de roche, et n’en permettent pas du tout l’accès aux bêtes de somme chargés de marchandises. Une grande piste caravanière à travers les Alpes.
L’ancienne Via Arbola est un des « Itinéraires Culturels d'intérêt régional de Suisse ».
Les Alpes lépontines, peu éloignées du Gotthard d’où partent des fleuves qui descendent dans les directions des quatre vents, ont toujours été un nœud orographique fondamental pour le réseau routier alpin: l’Arbola conduit à la Binntal, le Gries conduit à l’Hasli puis dans le Oberland, le Col de San Giacomo (la « montagne de Valdogia ») mène à Airolo et dans le Tessin.
La « strada d’Antigorio » (route d’Antigorio) pour Baceno, le Devero et l’Arbola (le col « inférieur », pour le distinguer du col « supérieur » ou « du glacier » constitué du Gries) a été durant plusieurs siècles la principale artère commerciale entre le Valais et la Lombardie. Si bien, que même les anciennes cartes définissent l’Arbola comme un « col »vers la Lombardie (Pass gegen Lombardy, Sebastian Munster, 1550) ou bien un « col » pour Milan (Pass auf Mailand, Gabriel Walser, 1768).
Au Moyen Âge, lorsque les hommes commencèrent à parcourir les hauts passages alpins pour échanger marchandises et idées, les escales de Baceno et d’Ernen devinrent plus importantes. Les villages aux pieds du col (Baceno, Binn, Ernen) sont considérés par les historiens comme des « établissements de col » où la fonction marchande était complémentaire à la fonction pastorale. Jusqu’au XIII ème et au XIV ème siècle, lorsque les gorges de Gondo sur le Simplon furent équipées de passerelles en bois attachées à la roche à l’aide de chaines, le Passo d’Arbola fut la « porte de la Lombardie ». Vers le nord montaient le blé et le vin, la soie et les épices venues d’Orient; vers le sud descendaient le sel, le fromage et le bétail. A Baceno et Croveo, des dynasties de marchants prirent de l’importance et parcoururent l’Europe alpine en emportant aussi le sel de contrebande des mines de Hall, près de Salzbourg, au marché d’Ernen à travers la « voie transversale »du Col San Giacomo, Scatta Minoja et Bocchetta d’Arbola. Ils développèrent une ramification de relations transalpines avec les cantons suisses d’Uri et d’Unterwalden. Ils parcouraient les hauts cols et possédaient des prés et des pâturages pour l’alimentation des troupeaux achetés en Suisse et vendus sur les marchés lombards, et des caves où conserver le vin et le fromage.

L’itinéraire de l’ancienne voie de l’Arbola peut être parcouru en trois étapes sur des sentiers faciles et bien balisés et, sur une partie de la piste, on parcoure encore aujourd’hui les anciens sentiers muletiers pavés.

L'itinéraire:


Dernière mise à jour: 07/03/2018 ore 10:57:51

Informations sur l'itinéraire

Les étapes de ce voyage:

VIA ARBOLA: Étape 1
De Baceno à l’Alpe Devero

VIA ARBOLA: Étape 2
de Devero à Binn par la Bocchetta d’Arbola

VIA ARBOLA: Étape 3
de Binn à Mühlebach (Furgangen)

Escursioni

© 2017 Ente di Gestione Aree Protette dell’Ossola | Privacy | Cookies  | Accessibilità | Credits

Questo sito utilizza cookie tecnici e cookie di terze parti, per migliorare il funzionamento del sito stesso.Cliccando su 'Accetto' acconsenti all'uso dei cookie. Se vuoi saperne di piu'...privacy policy.

  Io accetto i cookie di questo sito
EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk